Tess d’Urberville – Thomas Hardy

une classique pour les soirées coconnings

Titre :  Tess d’Urberville
Auteur : Thomas Hardy
Edition : Le Livre de Poche
Pages : 474 pages
Genre : Classique
Synopsis : Jeune paysanne innocente placée dans une famille, Tess est séduite puis abandonnée par Alec d’Urberville, un de ses jeunes maîtres. L’enfant qu’elle met au monde meurt en naissant.
Dans la puritaine société anglaise de la fin du XIXe siècle, c’est là une faute irrémissible, que la jeune fille aura le tort de ne pas vouloir dissimuler. Dès lors, son destin est une descente aux enfers de la honte et de la déchéance.

♠♠♠♠

Tess D’Urberville est un des livres qui est depuis le plus longtemps dans ma PAL. 7 ans ! Et bien je suis contente de vous dire qu’il en est enfin sorti. Je l’avais acheté à une époque où j’étais grande amatrice de littérature classique. Ensuite, mon intérêt pour ce genre littéraire s’est un peu émoussé et le livre a fini par prendre la poussière dans mes étagères. Pourtant au fils des différents écrémages de ma PAL, il est resté, il a toujours continué à susciter mon intérêt.

Il y a peu, je me suis enfin décidée à le réchauffer de mes mains. Le début de la lecture a été assez dur, je m’y suis reprise à deux fois. Il fallait que je m’habitue au style et à la plume de l’auteur mais j’ai tenu bon et j’ai fini l’ouvrage avec le cœur explosé, en mille morceaux ! Ce livre m’a procuré des sensations que beaucoup d’autres, malgré de promesses alléchantes, n’ont pas donné ! Je dis Wawww ! Je suis impressionnée surtout par le caractère révolutionnaire et avant-gardiste de l’ouvrage. J’ai adoré cet ouvrage qui trace sans barrière le portrait d’une femme à la fin du 19e siècle dans l’Angleterre des campagnes. Cette femme, douce, mature et bien plus adulte et courageuse que certains autres personnages subit un destin terrible à cause d’une erreur qui n’est pas de son fait.

Thomas Hardy dans cet ouvrage pose sans tabous les conditions de la femme à cette époque. Il lance un cri, un besoin préoccupant d’évolution de la société sur le rôle de la femme dans une société patriarcale. J’ai été tourmentée constamment au fil des pages de ce livre. Tess D’urberville doit constamment se battre pour survivre. Elle est violentée, humiliée, rejetée par tous mais elle se relève à chaque coup porté. Le pire c’est qu’elle se croit réellement coupable du mal qu’on lui reproche. C’est sans arrêt qu’elle se sent responsable du malheur qu’elle croit provoquer chez les autres. Elle se donne toute les fautes et est prête à faire l’irréparable pour débarrasser le monde de sa personne. Elle se laisse juger et piétinée par la société car elle n’est qu’une femme : ses amis, son entourage, sa famille même l’accusent de quelque chose qui me semble invraisemblable aujourd’hui. Attention, je suis bien consciente qu’on n’en vit pas encore dans un monde Bisounours où la femme est égale à l’homme. Il existe encore des parties du monde, et des personnes qui considèrent que la femme n’a pas à être l’égale de l’homme mais quand même. Combien de fois j’ai eu envie de crier, de mordre et de me révolter à la lecture de ce livre.

Ce récit m’a profondément touchée car il est injuste ! Pour être honnête il y a même un moment où j’ai dû mettre en pause le livre car je ne pouvais plus supporter le sentiment d’injustice que les personnages me procuraient. Quelques temps plus tard j’ai repris l’ouvrage ou je l’ai laissé et j’ai trouvé la force de le finir.

J’ai appris dans l’analyse décrite à la fin que l’ouvrage avait été à l’origine extrêmement censuré. Des passages notamment de l’indépendance de la jeune fille. Je suis bien contente aujourd’hui de vivre à une époque ou des femmes se sont battues pour notre droit à toutes. Bref, ce livre m’a vraiment chamboulé. C’est un livre qui procure une incroyable force dans l’âme. Je le conseille à tous. Et même si le début semble ardu je vous conseille de vous accrocher.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laissez votre trace

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s