Véridienne – Chloé Chevalier

véridienne tome 1Titre : Récits du Demi-Loup, tome 1 : Véridienne
Auteur : Chloé Chevalier
Edition : Editions Les Moutons Electriques
Pages : 376 pages
Genre : fantasy
Synopsis : Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

♠♠♠♠

Je crois que la première fois que j’ai entendu parler de ce livre c’était grâce à Melisendre du blog et de la chaîne Bazardelalittérature. Déjà à l’époque, son avis sur le livre m’avait beaucoup intrigué. Ensuite, il y a peu de temps, j’ai re-découvert ce livre grâce à Margaud Liseuse qui en a fait une critique très élogieuse. Enfin, tous ces avis positifs m’ont donné envie de découvrir par moi-même le premier tome de cette série qui promet un récit Fantasy un peu différent.

Avec Véridienne, on se retrouve dans un univers de Fantasy bien ficelé par Chloé Chevalier. On sent bien dès le départ que l’auteur a un passé de scénariste. Toutes les scènes et décors sont très visuels et donnent des images bien nettes dans la tête. J’aime beaucoup quand les auteurs laissent une empreinte visuelle dans ma tête et surtout quand ils prennent le temps de décrire les décors et espaces, l’environnement. J’adore aussi quand le récit garde un certain rythme et qu’on sent que chaque événement de l’histoire arrive à point nommé. Cela permet de relancer toujours le récit dans un rythme constant. On pourrait reprocher à ce roman une certaine langueur mais je ne l’ai pas ressenti de cette façon. J’ai eu l’impression que l’auteur prenait le temps de faire comprendre chaque acte, chaque personnage et chaque déroulement de l’intrigue. Toutefois, il ne faudrait pas imaginer que le roman est sans action, au contraire, beaucoup de choses s’y déroulent. Pas le temps de s’ennuyer dans ce premier tome même si on se rend compte dès le début ce n’est qu’un prélude à la suite. Et c’est ça aussi que j’ai adoré dans ce récit : l’impression que l’auteur prend le temps de décrire un prélude. Dans le genre de la Fantasy, beaucoup d’auteurs bâclent assez vite les débuts de l’histoire pour aussitôt se consacrer à la quête du héros, l’action principale. Ici, on se rend compte que Chloé Chevalier prend le temps de poser les bases de ce qui va déclencher le début de la quête du héros. Vous savez cette sensation bien typique des romans bien menés. Cette sensation que plus rien ne serait pareil et que ça y est : le récit a changé ! Il devient plus sombre, c’est du sérieux. C’est typiquement la sensation que j’ai eu à la fin du tome 4 d’Harry Potter. Ce sentiment qui nous fait dire avec regret mais excitation que le récit prend une tournure plus sombre, plus sérieuse, plus « adulte». Et bien dans la Fantasy, j’ai toujours l’impression que le début du récit est abrégé et vite mis de cotés pour passer à l’action principale, la véritable quête du roman. Et c’est là que Véridienne se démarque : j’ai clairement eu l’impression que l’auteur a pris le temps de s’attarder sur « le moment avant que tout ne bascule ». En ce sens, je dis merci, j’ai pu comprendre les personnages et ce qui les a amenés à être ce qu’ils sont dans l’aventure. Ca va me permettre de mieux comprendre leurs actes ou de chercher à les deviner. Mais attention, il se passe des choses, le roman n’est pas du tout ennuyant, l’action est au rendez-vous, de même que les retournements de situation. C’est sans doute grâce au choix de Chloé Chevalier de présenter plusieurs narrateurs avec différents points de vue. À la fin du tome 1, on sent bien que plus rien ne sera plus pareil et que l’allégresse des débuts à disparu. Avec le tome 2, on rentrera dans le centre de l’action, la vrai raison de l’histoire. L’auteur a placé ses pions. Elle a pris le temps de nous ensorceler et maintenant à la fin du tome 1 on se sent désœuvré parce qu’on sait qu’on a envie de continuer à lire la suite mais on n’a pas trop envie parce que … plus rien ne sera comme avant ….

Bref, vous l’aurez deviné ! J’ai passé un excellent moment avec Véridienne, j’ai adoré l’originalité de l’univers, la mise en place d’un univers plus complexe qu’on pourrait le croire au début, les personnages atypiques et très différents les uns des autres. J’ai adoré cette brisure qui arrive à la fin, cette sensation que plus rien ne sera comme avant. Franchement, j’ai hâte de lire la suite et je suis très heureuse d’avoir découvert cet auteur et une nouvelle maison d’édition.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laissez votre trace

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s